Après le gouvernement, Youssou Ndour reprend son micro de chanteur

oct 04

Le chanteur Youssou Ndour lors d'un concert de soutien aux victimes des inondations au Sénégal, le 8 septembre 2012  à Dakar
Le chanteur Youssou Ndour lors d'un concert de soutien aux victimes des inondations au Sénégal, le 8 septembre 2012 à Dakar
(©AFP/Archives)

Le chanteur sénégalais Youssou Ndour fera « son grand retour sur scène » le 12 octobre à Paris, un peu plus d’un mois après son départ du gouvernement, a indiqué vendredi à l’AFP son entourage.

Yousou Ndour fut ministre d’avril 2012 à début septembre – d’abord chargé de la Culture et du Tourisme, puis du Tourisme et des Loisirs. Après son départ du gouvernement, il a été nommé conseiller à la présidence avec rang de ministre dont les fonctions n’ont pas été précisées.

Durant son mandat de ministre, il « a quelques fois chanté mais pour des occasions spéciales », a déclaré à l’AFP Charles Faye, un de ses proches: « comme un concert humanitaire » en octobre 2012 avec d’autres ténors de la musique sénégalaise en faveur des victimes des inondations, « pour la fête de la musique (21 juin) ou en recevant son prix Polar Music » en août en Suède.

Mais son concert du 12 octobre à Paris, « c’est véritablement son grand retour sur scène, le grand retour de Youssou Ndour le chanteur », a souligné M. Faye.

Le concert se déroulera à Bercy, pour « Le grand bal de Bercy », organisé depuis 14 ans.

Lors d’un entretien en septembre avec la télévision panafricaine Africa24, Youssou Ndour avait expliqué que ce concert à Bercy visait à promouvoir « la destination Sénégal » et donner de l’Afrique une image plus joyeuse que celle de « la guerre, du sida ».

« Je n’occupe plus un département » ministériel, « ce qui me donne la possibilité de reprendre le micro. (…) Je n’ai jamais arrêté la musique mais je n’avais pas le temps » en étant ministre, a-t-il affirmé.

Selon lui, son rôle de conseiller à la présidence consiste « à travailler au côté du président de la République sur des dossiers, d’abord pour continuer à représenter l’image du Sénégal pour la destination Sénégal ».

« Je suis beaucoup plus transversal aujourd’hui, et en même temps », cela permet « aussi d’avoir la possibilité de sortir un peu, de jouer mon rôle artistique un peu partout dans le monde, pour impacter sur l’image du Sénégal, sur l’investissement ».

Evoquant le bilan de son action en tant que ministre du Tourisme, il a indiqué avoir élaboré « un plan de relance de 100 millions d’euros (…) sur les cinq ans à venir qui pourraient effectivement booster le secteur, et arriver à booster aussi des zones touristiques » du Sénégal.

 

Articles similaires: